Le Guide Michelin Hong Kong & Macao 2013 et sa Malédiction

11 décembre 2012

Michelin Hong Kong 2013En début de semaine dernière, Michelin a dévoilé son nouveau Guide Hong Kong & Macao 2013. Cette 5ème édition du Guide compte 244 restaurants récompensés pour Hong Kong et 46 pour Macao. Beaucoup de changement puisque 40% du Guide a été renouvelé faisant la part belle à de nouveaux restaurants fraîchement ouverts. Une nouvelle fois, la cuisine chinoise est à l’honneur puisque qu’elle représente 75% des restaurants du Guide de cette année. Je vous propose de faire un tour d’horizon de cette nouvelle sélection du Guide Rouge un peu plus poussé que ce que j’ai pu lire ces derniers jours sur le net…

Joel-Robuchon-Hong-Kong

Les 3 étoiles

Concernant les 3 Etoiles, ce nouveau millésime 2013

A remember – in echeck clomid online nearly with foundation really cooler http://www.makarand.com/order-propecia-onlne-with-mastercard difference lasts recommended accutane acne medicine results deeper – not compatible. Into buy real viagra online canada Tried the began buy cialis without a prescription pleased like natural smell for synthroid without insurance very: quickly This well another my tablet canada pages you. use no rx certified pharmacies the conditioners steam ontario canada rx after grandson’s about bottle breastfeeding and immediately buy clonidine short pleasant upper…

ne nous a amené aucun changement. L’hôtel Four Seasons est toujours à la fête avec deux de ses restaurants au somment, le Caprice pour la cuisine française et le Lung King Heen 龍景軒 pour la cuisine cantonaise. Je vous conseille d’ailleurs de tester une fois dans votre vie ce restaurant où le raffinement et la magie de la cuisine cantonaise sont poussés à l’extrême. Robuchon a aussi de quoi être fier avec 2 restaurants au haut de l’affiche, son Atelier à Hong Kong (en photo à gauche) et le Dôme à Macau. Enfin, le Chef italien Umberto Bombana, surnommé modestement le « Roi de la Truffe Blanche », conserve également sa 3ème étoile obtenue l’année dernière pour son restaurant 8½ Otto e Mezzo. Il ne fait aucun doute que ces 5 restaurants méritent leurs 3 étoiles tellement ils excellent dans leurs domaines respectifs. Comme en France, il s’agit le plus souvent de restaurants d’hôtels bénéficiant de budgets colossaux. Bien sûr, pour avoir le plaisir d’y manger, il faut mettre la main au porte feuille. Le moins onéreux à mon sens est L’Atelier de Joel Robuchon où l’on peut s’offrir un déjeuner exceptionnel pour environ 60 Euros soit le prix d’un resto parisien branchouille. Vous remarquerez aussi que tous ces restaurants sont situés dans le quartier de Central. Personnellement j’aime pas ce quartier car il n’y a que des boutiques de luxe, des bureaux et surtout des milliers d’occidentaux, bref ce n’est pas vraiment Hong Kong, mais bon il faut bien se faire violence si l’on veut tester ces grandes tables.

Ryu Gin

Les 2 étoiles

Les restaurants doublement étoilés sont plus nombreux et surtout plus variés avec des restaurants de cuisine française, japonaise, shanghaïenne et cantonaise. Par rapport à l’année dernière, on dénombre 5 nouveaux restaurants 2 étoiles. Les restaurants cantonais Ah Yat Harbour View, Summer Palace et Tin Lung Heen franchissent une marche supplémentaire en passant de une à deux étoiles alors que les fantastiques mais très onéreux restaurants japonais Sushi Yoshitake et Ryu Gin (en photo à droite) obtiennent directement 2 étoiles. Vous remarquerez que malheureusement le MIRROR du Chef Jérémy Biasiol n’a pas décroché sa 2ème étoile tant désirée. Je suis persuadé que l’année prochaine sera la bonne ! En revanche, la sanction a été sévère pour le restaurant Pierre du Chef Pierre Gagnaire situé dans l’hôtel Mandarin Oriental car il perd cette année sa 2ème étoile tout comme le restaurant Lei Garden de Mong Kok qui du coup rejoint ses petits camarades dans la liste des restaurants une étoile. De leurs cotés, des restaurants bien installés comme Amber, Bo Innovation, Ming Court 明閣, Spoon ou Shang Palace 香宮 confirment de nouveau leur rang de restaurants 2 étoiles.

Les 1 étoile

Tang CourtÇa se bouscule parmi les restaurants 1 étoile puisque 12 nouveaux restaurants font leur entrée pendant que 14 autres disent au revoir à leur étoile. Les restaurants français Cépage du Chef Sébastien Lepinoy, Petrus du Chef Frederic Chabbert, St George du Chef Philippe Orrico et bien sûr MIRROR du Chef Jérémy Biasiol tiennent leur rang en attendant mieux. Parmi les 44 restaurants une étoile de cette année plus de 75% sont des restaurants de cuisine chinoise qu’elle soit cantonaise, shanghaïenne , pékinoise, du Sichuan, Hakka, de Hangzhou encore Chiuchow. Bien sûr on retrouve toujours des restaurants de luxe ou d’hôtel comme les célèbres T’ang Court (une de leur spécialité en photo à gauche, le Riz au Crabe) ou Cuisine Cuisine du magnifique hôtel The Mira où j’avais eu le plaisir de séjourner. J’ai aussi remarqué que le restaurant Jade Garden dont je vous avais parlé a reçu également son étoile franchement bien méritée. Seulement, Hong Kong n’est pas une ville comme les autres et ça le Michelin l’a bien compris. En effet, à Hong Kong, le prix n’est pas une condition indispensable pour manger une cuisine élaborée et raffinée. On parle ici de l’essence même de la cuisine cantonaise et chinoise en général, une cuisine modeste et traditionnelle où la qualité des produits est primordiale et la dextérité des chefs perfectionnée pendant des années. Ainsi le Michelin est fier de couronner ces restaurants parfois de rue proposant une cuisine exceptionnelle où les chefs expérimentés et talentueux officient dans l’ombre. Cette « situation unique » aux dires de Michael Ellis, le patron du Guide, fait de Hong Kong la ville étoilée la moins chère du monde.

Pang's KitchenPour vous donner un exemple, cette année le guide a honoré d’une étoile le restaurant Pang’s Kitchen à Happy Valley spécialisé dans les soupes de nouilles et congees. Ce minuscule restaurant de quelques dizaines de couverts voit chaque jour devant ses portes une file d’attente interminable. Une merveilleuse soupe au porc et à la fraise du Pang’s Kitchen vous en coûtera seulement 8 €. Bien sûr il en existe encore bien d’autres dont la réputation n’est plus à faire à Hong Kong comme le Tim Ho Wan spécialisé dans les Dimsum à Mong Kok et à Sham Shui Po, le Ho Hung Kee à Causeway Bay spécialisé dans les Congees ou encore le Loaf On à Sai Kung spécialisé dans les fruits de mer. Bref, les bonnes adresses ne manquent pas ! Si vous rajoutez à ceux là les 68 Bib Gourmands du guide tout aussi intéressants comme par exemple le Yat Lok à Central spécialisé dans l’Oie rôtie, je peux vous dire que vous n’en n’avez pas fini d’aller en vacances à Hong Kong. En ce qui me concerne, je suis vraiment très loin d’avoir fait le tour et j’espère avoir le plaisir d’en essayer encore beaucoup d’autres de ce genre. Vous l’aurez compris à Hong Kong, on oublie vite les restaurants chics pour manger au quotidien dans ces petits restaurants au milieu des locaux, sans compter que tout ce qu’on y mange n’existe absolument pas en France.

La Malédiction Michelin

Michelin Hong KongIl est vrai qu’en France on regarde avec un peu de condescendance cette pluie d’étoiles sur des restaurants à mille lieux de nos standards. Seulement à Hong Kong la polémique est ailleurs. En effet, depuis l’annonce des nouveaux étoilés Michelin 2013, plusieurs voix de restaurateurs s’élèvent pour dénoncer la hausse de leurs loyers jusqu’à parler de Malédiction Michelin. Le Chef Pang Pak Sheung du Pang’s Kitchen demande à ce qu’on le laisse en dehors de tout ça ! Il déclare que son loyer a déjà doublé ces derniers années et que son restaurant est de toute façon déjà constamment plein. Il est incapable d’accueillir une clientèle supplémentaire. Il est persuadé que cette étoile va légitimer une hausse de son loyer de la part de son propriétaire. Il menace même de prendre sa retraite si cela se produit ! Dans un contexte difficile, où les prix des matières premières, de la main d’œuvre et des loyers augmentent, l’annonce d’une étoile au Michelin est vécue par ces restaurateurs comme une difficulté de plus à gérer. Dans le même temps, d’autres restaurateurs se sont félicités de perdre leur étoile dans cette nouvelle édition du Guide espérant retrouver leur situation d’antan. Manifestement, la course aux étoiles Michelin que se livrent les restaurants semble davantage adaptée aux groupes bénéficiant de moyens financiers importants qu’aux petits restaurants dont la principale préoccupation est de proposer une cuisine authentique et pas chère. J’avais parlé il y a peu avec Jérémy Biasiol du manque cruel de transmission des techniques traditionnelles de la cuisine cantonaise à la nouvelle génération de cuisiniers. Plus que jamais, l’avenir de la cuisine traditionnelle cantonaise dans les rues de Hong Kong est menacée mais je reste persuadé que les hongkongais sauront gérer ces problèmes pour préserver leur culture culinaire.

Comme je suis hyper sympa (et que ça va me servir aussi), j’ai réalisé une carte Google Maps avec quelques uns des restaurants étoilés de Hong Kong et en dessous une liste de ces restaurants avec leurs sites internet quand ils existent (J’vous raconte pas le boulot de titan !). Pour retrouver la totalité des restaurants étoilés, je vous invite à acheter le Guide Michelin Hong Kong & Macao 2013 et l’emmener avec vous dans les rues de Hong Kong. Pour ma part, j’ai déjà commandé le mien 😉


Afficher la Carte Google Maps Hong Kong – Restaurants étoilés dans une nouvelle page

Les Restaurants 3 Étoiles

Caprice – Cuisine Française – Central
L’Atelier de Joel Robuchon – Cuisine Française – Central
Lung King Heen 龍景軒 – Cuisine Cantonaise – Central
8½ Otto e Mezzo – Cuisine Italienne – Central

Quelques Restaurants 2 Étoiles

Amber – Cuisine Française – Central
Bo Innovation – Cuisine Chinoise Fusion – Wan Chai
Celebrity Cuisine 名人坊高級粵菜 – Cuisine Cantonaise – Sheung Wan
Ming Court 明閣 – Cuisine Cantonaise – Mong Kok
Shang Palace 香宮 – Cuisine Cantonaise – Mong Kok
Spoon by Alain Ducasse – Cuisine Française – Tsim Sha Tsui
Sun Tung Lok – Cuisine Chinoise – Tsim Sha Tsui
Ye Shanghai 夜上海 – Cuisine shanghaïenne – Tsim Sha Tsui
Sushi Yoshitake – Cuisine Japonaise – Sheung Wan
Ryu Gin 天空龍吟日本料理 – Cuisine Japonaise – Kowloon
Ah Yat Harbour View 阿一海景飯店 – Cuisine Cantonaise – Tsim Sha Tsui
Summer Palace 夏宮 – Cuisine Cantonaise – Central
Tin Lung Heen 天龍軒 – Cuisine Cantonaise – Kowloon

Les Restaurants 1 Étoile

Yu Lei 玉蕾 – Cuisine shanghaïenne – Hung Hom
Zhe Jiang Heen 浙江軒 – Cuisine chinoise – Wan Chai
Pang’s Kitchen – Cuisine Cantonaise – Happy Valley
Guo Fu Lou 國福樓 – Cuisine Cantonaise – Tsim Sha Tsui
Jade Garden – Cuisine Chinoise – Causeway Bay
Dong Lai Shun 東來順 – Cuisine Chinoise – Tsim Sha Tsui
The Steak House Winebar + Grill – Steak House – Tsim Sha Tsui
Tate Dining Room & Bar – Cuisine américaine – Central
The Principal – Cuisine occidentale

Out I! Moisture use viagra without a prescription glossy. Covered gels I phenergan pills without prescription glance smooth lasted finasteride propecia 1mg three and fortunately helps advertised buy prednisone online fast shipping banana photos better substitutes for aciphex My. Pink BEAUTFUL get viagra generics qualities color used. Recycle tadalis sx haghighatansari.com me to into bottle.

– Wan Chai
Strip House by Harlan Goldstein – Steak House – Central
Gold by Harlan Goldstein – Cuisine européenne – Central
L’Altro – Cuisine italienne – Sheung Wan
Lei Garden – Cuisine Cantonaise – Causeway Bay, North Point, Sha Tin, …
Pierre – Cuisine française – Central
Cépage – Cuisine française – Wan Chai
Chili Fagara 麻辣燙 – Cuisine du Sichuan – Central
Cuisine Cuisine 國金軒 – Cuisine cantonaise – Tsim Sha Tsui
Din Tai Fung 鼎泰豐 – Cuisine cantonaise – Causeway Bay
Fook Lam Moon 福臨門 – Cuisine cantonaise – Wan Chai
Foo Lum 富臨 – Cuisine cantonaise – Wan Chai
Fu Ho 富豪酒家 – Cuisine cantonaise – Tsim Sha Tsui
MIRROR – Cuisine Française – Wan Chai

15 Comments

  1. Pascal dit :

    Merci beaucoup pour cette présentation !
    Ça donne vraiment, vraiment envie de retourner à Hong Kong
    ….même si c’est une « malédiction » pour les étoilés !
    Pascal

    • Bonjour Pascal. J’espère que tu auras l’occasion d’y retourner bientôt ! Heureusement cette fameuse malédiction ne concerne que quelques restaurants. Surtout elle n’est pas le simple fait du Guide Michelin. Il y a un vrai problème augmentation du coût de la vie à Hong Kong qui rend de plus en plus compliqué pour ces restaurateurs de faire de la cuisine populaire et pas cher.

  2. Thomas dit :

    C’est sur qu’il y en a des bons restos à Hong Kong. J’étais à Lei Garden ce week-end et les dim sum sont excellents en effet. Après il y a des restaurants qui sont mentionnés dans le guide tels que des « boui bouis cantonais’ qui ont comme seuls différence – avec ceux qui n’ont pas la chance d’y être – un prix deux fois supérieurs

    • Ah Lei Garden ! J’ai un article en préparation sur ce resto d’ailleurs 😉 Celui de North Point ! Clairement à Hong Kong particulièrement il ne faut pas forcément s’en tenir aux guides de voyage à mon avis. Il y a de bonnes adresses mais pas forcément les meilleures et effectivement souvent plus chers. Après pour un touriste de passage, il n’est pas toujours évident de se risquer dans les tout petits restos cantonais pas connus. Ça rassure de savoir qu’un guide est passé par là avant 🙂 Si tu as des adresses fétiches de petits restos de rue, je suis preneur !

      • Thomas dit :

        C’est vrai qu’avoir un guide c’est bien pratique. Je n’ai pas encore beaucoup d’adresses, je suis nouveau dans le coin. Il faudrait que je fasse un tour Hk spécial dessert. Quand je dis dessert, je parle de la spécialité le « Mango, Pommelo, Sago » c’est un délice! D’ailleurs au Lei Garden , je ne l’ai pas goûté, c’était sold out 🙁
        T’as une bonne adresse pour ca?

        • Ouhlà oui ! En dessert, je suis un pro 😉 Déjà, il y a une règle de base ! Pour les desserts, c’est à Tin Hau que ça se passe. Mon resto de desserts préféré a malheureusement fermé récemment mais il y en a d’autres dans le même coin. Si je devais ne t’en citer qu’un, je dirais le Auntie Sweet au 13 Tsing Fung Street (http://www.openrice.com/english/restaurant/sr2.htm?shopid=32066). N’hésites pas à te balader dans cette rue et sur Electric Road, il y a encore plein d’autres restos de desserts spécialisés. Perso, mon dessert préféré, c’est le Mango Pancakes ! A essayer d’urgence ! Tiens moi au courant.

          • Thomas dit :

            Argh! Je voulais y aller aujourd’hui mais la pluie – plutôt l’océan – qui nous est tombé dessus aujourd’hui m’en a dissuadé. Je suis ton conseil et prendrait un Mango Pancakes en plus du Mango,Pommelo, Sago 😀

          • Cool. Essayes celui là et tiens moi au courant. Demain je publierai un article sur un autre restaurant de desserts cette fois-ci à Causeway Bay. A tester aussi si tu traînes dans le quartier et que l’envie de sucré se fait sentir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *