Les Dim Sum de l’incontournable Maxim’s Palace 美心皇宮

26 août 2014

Maxim’s 美心 Mei Sam est le premier groupe de restauration de Hong Kong. Possédant près de 500 adresses, Maxim’s 美心 est omniprésent aux quatre coins de la ville. De leur chaîne de restauration rapide Maxim’s MX au restaurant étoilé Jade Garden en passant par la centaine de pâtisseries Maxim’s Cake Shop 美心西餅,  Maxim’s 美心 touche à tous les juteux marchés de son secteur. Parmi ses nombreux succès, le groupe compte notamment la chaîne baptisée Maxim’s Palace Chinese Restaurant 美心皇宮 regroupant neufs restaurants dans Hong Kong. Spécialisés dans la cuisine cantonaise traditionnelle, ces restaurants sont chaque jour le lieu de rendez-vous de centaines de familles venues pour Jam Caa autour de quelques bons Dim Sum.

Le Groupe Maxim’s 美心

Maxim LogoLe nom à consonance française de ce groupe hongkongais mérite un bref aparté. L’histoire a débuté en 1956 quand les frères Wu ont l’idée d’ouvrir un restaurant français dans le quartier de Central. Le lieu reçoit les célébrités du moment et assoit sa réputation en accueillant dans la boite de nuit attenante des groupes de légende comme les Beatles. À l’époque, le mythique établissement parisien Maxim’s était déjà connu à travers le monde mais ne s’était pas encore développé à l’international. Cette expansion interviendra plutôt à partir de la fin des années 70 sous l’impulsion de Pierre Cardin notamment (Il existe d’ailleurs deux restaurants Maxim’s à Pékin aujourd’hui). En conséquence, la relation entre le restaurant de Hong Hong et son homologue français ne semble pas vraiment consentie… En tout cas, le groupe hongkongais se garde bien de donner des informations à ce sujet dans sa communication institutionnelle. Tout juste précise-t-il que le nom Maxim’s est sa pleine propriété. Quoiqu’il en soit, la modeste entreprise a brillamment prospéré en un demi-siècle.

Dès les années 60, les deux frères ont compris l’intérêt de se diversifier et créent des enseignes autour du café et de la pâtisserie. Avec son nom chinois 美心 Mei Sam, le groupe conquiert le cœur des hongkongais. Dans les années 70, Maxim’s 美心 ouvre son premier Jade Garden qui deviendra la vitrine de son savoir-faire en matière de cuisine cantonaise. Il marque au passage les esprits avec un slogan provocateur : De la cuisine chinoise avec un service à l’occidental. Son développement se poursuit sur ce créneau et Maxim’s ouvre dans tout Hong Kong plusieurs restaurants de cuisine cantonaise mais aussi Chiuchow, du Sichuan ou encore du Hunan. Maxim’s devient tellement incontournable que le géant Starbucks se met à genoux pour solliciter un partenariat et introduire la multinationale américaine du café en Asie. Quand Maxim’s fabrique des Mooncakes, il passe directement N°1 des ventes dès 1998 et n’a jamais été détrôné depuis lors. Maxim’s est le leader incontesté du secteur mais ne se repose jamais sur ses lauriers. Avec sa filiale M.A.X Concepts, le groupe créé ou rachète en permanence de nouveaux concepts de restauration à succès autour de la cuisine occidentale (simplylife Bakery Café), japonaise (Genki Sushi) ou encore thaïlandaise (Thai Basil). Pour vous donner quelques chiffres glanés sur internet, Maxim’s compterait environ 14 000 salariés et recevrait près 600 000 clients chaque jour à Hong Kong seulement. Des chiffres qui font perdre la tête mais qui ne doivent pas pour autant nous faire perdre l’appétit ! En effet, il ne faut pas prendre peur face à ce genre de modèle ni penser qu’il est forcément synonyme de standardisation et de piètre qualité. À Hong Kong et en Chine, une large part de restaurants même réputés appartiennent à des groupes de plus ou moins grande envergure. En faire un critère discriminant dans le choix d’un restaurant n’est donc pas judicieux.

Premières Impressions : 

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongÀ Tuen Mun, Tsuen Wan ou encore Sha Tin, les neuf restaurants Maxim’s Palace 美心皇宮 se présentent de la même manière. Nous sommes pour ce déjeuner à celui du gigantesque complexe commercial de TaiKoo Place. Il est midi et l’affluence est encore une fois impressionnante. L’organisation est de fait militaire à l’image d’un Din Tai Fung ou d’un Pier 88. Difficile d’en être autrement lorsque l’on sait que l’endroit compte 400 chaises occupées en permanence (et c’est l’un des plus petits Maxim’s Palace). Ticket en main, nous attendons que notre numéro apparaisse sur l’écran de télévision. On patiente généralement peu de temps mais il ne faut pas être trop exigeant sur le placement. N’étant que trois ce jour là, nous avons eu droit à une petite table dans un coin où le passage des chariots de Dim Sum se faisait rare. À l’occasion des brunchs dominicaux en famille, nous sommes toujours beaucoup mieux placés mais seul dieu sait à quelle heure les anciens sont venus préempter la table !

La Carte :

00SH6C20FD3B9E83E72021lvPour Jam Caa, Maxim’s Palace 美心皇宮 affiche plus d’une centaine de Dim Sum. La liste évolue en fonction des saisons et, régulièrement, les Chefs présentent de nouveaux Dim Sum originaux. Ils s’étaient par exemple distingués il y a quelques années avec un Riz gluant aux Ormeaux cuit dans une feuille de Lotus 三星齊拱照 au Best of the Best Culinary Awards.

Les Dim Sum sont classés en différentes catégories : Petit, Moyen, Large, Deluxe, Extra, Congee, Dumplings de Crevettes, Dumplings en soupe et j’en passe… À chaque catégorie son prix, de 19 HKD (2 €) à 36 HKD (3.5 €) pour les plus onéreux. Après il y a tout un tas de règles incompréhensibles pour obtenir des réductions en fonction du jour de la semaine, du nombre de personnes et de l’heure à laquelle on commence à manger… Je retiens simplement que ce n’est pas cher et dans la droite ligne des restaurants du même genre.

Le Repas :

Je vous propose un petit assortiment de Dim Sum dégustés là-bas. Pour commander ces réjouissances, il vous faudra croiser la route d’une serveuse déambulant avec un chariot ou bien en alpaguer une autre en charge de collecter vos petites feuilles dûment complétées.

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

On se met en appétit avec des Brioches au Porc laqué 叉燒包 Caa Siu Baau des plus académiques. La pâte s’est fendue pendant la cuisson laissant doucement couler la sauce sucrée enrobant le porc. Peu de surprise mais beaucoup de gourmandise.

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

On reste dans le Dim Sum traditionnel avec ces Cornes de Taro en Nid d’abeilles 蜂巢芋角 Fung Caau Wu Gok. Ces dernières sont une bonne illustration du jeu de textures que l’on se doit de retrouver dans un Dim Sum. Il y a du croustillant, du gluant et du fondant à l’intérieur. La farce est composée de taro, de poulet et de crevettes séchées, le tout grossièrement haché. Celui-ci manque un peu de finesse mais les goûts sont là et il n’y a pas d’excès de gras.

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

À suivre, Dumplings style Chaozhou 潮州粉果 Ciu Zau Fan Gwo de bonne facture. La pâte est de la juste épaisseur mais la farce manque légèrement de parfum. Dans mon esprit, un dumpling style Chaozhou doit être plus végétal et amener une profusion de poireau et de ciboule. Ce n’est pas suffisamment le cas ici.

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

Autre grand classique avec ces Pinces de crabe croustillantes 炸蟹鉗 Zaa Haai Kim. Elles sont réalisées sans fausse note avec une farce à la crevette très aérée. Trempées dans une sauce pimenté, elles se mangent sans faim. On est loin des belles et grosses pinces que l’on va plutôt trouver au menu du soir mais celles-ci conviennent parfaitement pour le déjeuner au milieu de ces autres Dim Sum.

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

Un peu de poésie avec ce Dim Sum que je traduis par Anneau de Jade aux Crevettes 蝦與玉環 Haa Jyu Juk Waan. Le terme d’Anneau de Jade fait référence à la courge éponge que l’on a creusé au centre pour enlever la partie spongieuse. Cette partie spongieuse a d’ailleurs toute sorte d’utilité dans la cuisine chinoise. On va par exemple la retrouver dans les soupes et certains la font même frire pour la manger sur une brochette. Quoiqu’il en soit, j’ai adoré cette version du Maxim’s Palace car elle est généreuse et parfumée. La farce fond en bouche et le bouillon de poulet qui sert à la cuisson amène une remarquable profondeur.

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

Ce Dim Sum peu ragoutant est ici mystérieusement appelé Dumpling de la Nostalgie 懷舊燒賣 Waai Gau Siu Maai. J’ai eu quelques difficultés à comprendre ce qu’il cachait. De mon décryptage, j’en conclus qu’il s’agit de poulet haché mélangé à du ventre de poisson et cuit dans un bouillon de poulet. Je l’ai trouvé un peu trop grossier et un peu chiche en ventre de poisson.

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

Ces Crêpes de riz natures 腸粉 Coeng Fan illustrent une nouvelle fois que le Maxim’s Palace reste fidèle aux Dim Sum traditionnels et ne cherche pas à raffiner et alléger les recettes comme le font les restaurants de Dim Sum de la nouvelle génération.

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

Pour finir sur le salé, les sempiternels Raviolis aux Crevettes 蝦餃 Haa Gaau. Ils sont de mon point de vue parfaits. Une forme bien bombée, un pilage maîtrisé, une pâte lisse et fine, une crevette dodue légèrement croquante à l’extérieur mais moelleuse à l’intérieur. Irréprochables ! On peut au passage s’amuser que certains soient prêts à payer 16 € à Paris pour des raviolis qui n’atteindront jamais le niveau de ceux de ce modeste restaurant…

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

Je déboutonne mon pantalon pour passer aux desserts. Il fallait au moins ça pour arriver au bout de cette incroyable Galette à la noix de coco 鮮椰絲甜薄 Sin Je Si Tim Bok Zhang. Dès la première bouchée je tombe sous le charme de ce moelleux coussin sucré.  Vous n’imaginez pas à quel point tout ça est gras mais le plaisir n’en est que plus grand encore. Pour le descriptif technique, je comprends qu’il s’agit d’une pâte réalisée à base de farine de riz gluant outrageusement agrémentée de coco râpé (voir de lait de coco). Le tout est ensuite cuit à la vapeur puis brièvement frit pour obtenir cette surface dorée et croustillante. Je peux presque m’estimer heureux car certains restaurants poussent le vice jusqu’à ajouter au centre de la noix de coco caramélisée voir de la cacahuète et des graines de sésame. Bonjour le massacre…

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

Je crois toujours naïvement qu’en prenant une Soupe sucrée 糖水 Tong Seoi je vais pouvoir finir le repas dans la fraîcheur et la légèreté. Seulement, c’est vite oublier que dans ce genre de restaurants, ils ont la main lourde sur le sucre. Celle-ci à la Poire et Trémelles en fuseau 银耳雪梨糖水 Ngan Ji Syut Lei Tong Seoi n’échappe pas à la règle. Elle est pourtant réussie mais j’avais malheureusement déjà atteint mon point de non-retour. C’est à dire le niveau d’engraissement quotidien à partir duquel je n’envisage pas le restant de la journée autrement qu’à comater dans un canapé… Hong Kong regorge de bien trop de plaisirs gourmands pour se laisser sombrer dans une telle détresse.

Bilan :

Faut il y aller ? Même si le Maxim’s Palace n’est pas le meilleur dans sa catégorie, il n’empêche qu’il reste une valeur sûre et il est toujours utile d’avoir ce genre d’adresses sous la main. Le choix de Dim Sum, bien que convenu, est très large. Un déjeuner là-bas amène peu de surprises mais l’on sort toujours rassasié et satisfait.

Avec qui ? Les restaurants dit de banquet comme le Maxim’s Palace ont vocation à accueillir des groupes d’une petite dizaine de personnes. J’y vais personnellement pour des repas en famille ou quand j’ai une envie soudaine de Dim Sum dans un centre commercial.

Y retourner ? Sans problème. J’avoue préférer quand les brunchs dominicaux s’organisent au Pier 88, au Carrianna ChiuChow Cuisine Restaurant ou au Lei Garden mais je ne me fais jamais prier pour revenir ici.

La clientèle ? La classe moyenne hongkongaise venue en famille pour bien manger à un prix raisonnable.

C’est cher ? Comptez environ 15 € par personne avec le thé. Le rapport qualité / prix est de fait excellent.

Informations :

Maxim’s Palace Chinese Restaurant 美心皇宮 Tai Koo
Shop 255, 2/F, Phase II, Cityplaza, 18 Taikoo Shing Road, Tai Koo, Hong Kong
MTR : Quarry Bay
Tél. : 2513 1996

Maxim’s Palace Chinese Restaurant 美心皇宮 Tuen Mun
Tuen Mun Town Hall, 3 Tuen Hi Road, Tuen Mun, Hong Kong
MTR : Tuen Mun
Tél. : 2430 0688

Maxim’s Palace Chinese Restaurant 美心皇宮 Kowloon Bay
Shop G54, G/F, Telford Plaza Phase One, 33 Wai Yip Street, Kowloon Bay, Hong Kong
MTR : Kowloon Bay, Ngau Tau Kok
Tél. : 2750 8028

Maxim’s Palace Chinese Restaurant 美心皇宮 Central
3/F, City Hall, 5-7 Edinburgh Place, Central, Hong Kong
MTR : Central, Admiralty
Tél. : 2521 1303

Il existe à ce jour neuf restaurants Maxim’s Palace 美心皇宮 dans Hong Kong. Retrouvez toutes les adresses sur le site www.maxims.com.hk.


Retrouvez les Maxim’s Palace Chinese Restaurant 美心皇宮 sur la Carte de mes Adresses à Hong Kong.

Maxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong KongMaxim's Palace 美心皇宮 Tai Koo Hong Kong

7 Comments

  1. Ce restaurant fait partie de mon rituel Hong Kongais et je ne savais tout bonnement pas qu’il en existait d’autres que celui de Central dans le City Hall !
    Les chiffres que tu cites sont par ailleurs hallucinant…

    J’aime l’ambiance qui règne la bas au déjeuner du week-end, et comme toi je me délecte d’une simple crêpe ou d’un Haa Gaao.
    Des choses en apparence simples, mais pas si facile à retrouver ailleurs.
    Du coup ils sont un peu devenu mon repère étalon !

    • Hello Adrien,

      Tu as décidément d’excellentes habitudes à Hong Kong 🙂

      Tu as totalement raison. L’avantage de cette adresse (et c’est ce qui a fait son succès) c’est de proposer des plats simples, nombreux, traditionnels, pas chers, d’une qualité constante et dans un environnement confortable. Trouver un tel compromis n’est pas toujours si évident à HK. C’est clairement le genre d’adresses qu’il faut immanquablement essayer et, comme tu le dis, elle est un très bon point de repère.

  2. Mathilde HK dit :

    Très bon restaurant comme tu le dis incontournable à HK.

    Merci de donner des informations sur le nom de certains Dim Sum. Ne lisant pas et ne parlant pas le cantonais, je jongle en anglais mais les traductions ne reprennent que rarement les intitulés d’origine. C’est dommage.

  3. chris 06 dit :

    Une seule question,mon ami:::as-tu pu refermer ton pantalon, après un tel festin ??? à moins que tu l’aies perdu en marchant.
    Comme toujours, je salive….. il faudra bien que je m’achète une grande bavette!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *